Programme estival

FRANCESCA SOLLEVILLE

60 ans de luttes, de combats et d’amour 

Exposition à la Maison Jean Ferrat à Antraigues du 14 au 24 juillet 2019

Formée au chant classique par la cantatrice Marya Freund, Francesca Solleville prend une nouvelle direction en 1959, celle de la chanson. Elle chante pour la première fois Aragon devant l’auteur à la Mutualité à Paris en avril 1959. Elle y rencontre le même jour Léo Ferré, qui lui confiera ses chansons dès le lendemain. Vient ensuite la période des cabarets où elle fait la rencontre de Jean Ferrat entre autres. C’est le début d’un parcours où ses engagements poétique et politique ne se sont jamais démentis.

De son premier disque vinyle sorti en décembre 1959, un 45 tours intitulé Francesca Solleville chante Aragon et Mac Orlan, jusqu’aux deux albums sortis en 2019 (Mes amours, anthologie de 50 titres et Les treize coups de minuit, treize chansons réorchestrées et réenregistrées), l’exposition retrace les 60 ans de carrière de Francesca Solleville en disques vinyles, CD, photographies, livres, documents concernant sa famille, des œuvres de son mari Louis de Grandmaison…

Vernissage de l’exposition le dimanche 14 juillet 2019 à 17h30, en présence de Francesca Solleville et de sa pianiste Nathalie Fortin

Exposition conçue par la Maison Jean Ferrat en partenariat avec Danièle SIMON et Dominique TEPPE-DUPELOT (Conception et discographie)

Avec le concours de

Rémi LE BRET (photographies)

Michel KEMPER (Nos enchanteurs, ancien journaliste de Chorus)

Violaine PARCOT (Merlin Prod), Pascale ANGELOSANTO (photographe)…

Séance de dédicace

Francesca Solleville et la pianiste Nathalie Fortin donneront un concert le samedi 13 juillet à la Ferme Théâtre à Lablachère.


EXPOSITION DE CHRISTINE PATRY MOREL

DU 26 JUILLET au 18 AOUT 2019


Christine Patry-Morel est née en 1957 dans un petit village bas normand. Elle commence des études de biologie à l’université, et par conséquent entre aux Beaux-Arts. Tout en poursuivant son activité artistique (photo et peinture), elle travaille pour les décors de théâtre. En 1990, elle redécouvre la gravure qu’elle avait peu utilisée auparavant et elle l’adopte comme moyen d’expression privilégié . En 2001, elle entreprend une formation de yoga qui lui fait découvrir une autre approche du monde. Ces expériences successives ont doucement mais résolument orienté son travail autour du thème de la nature et de ses rapports avec l’homme et l’animal.

Une partie des gravures ont été publiées dans le livre « Simples Mercis, des ex-voto végétaux », dont les textes ont été écrits par l’éthnobotaniste et écrivain Pierre Lieutaghi.

Exposition à la Maison Jean Ferrat, tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 18h


Théâtre en plein air sur la place de la Résistance

Samedi 10 août à 21h00

La folie des Mauvais Élèves est de retour ! Ils reviennent avec une adaptation déjantée des grands tubes du théâtre classique. Quatre comédiens font défiler leurs quatorze personnages hauts en couleur. Ils composent avec des extraits de Ruy Blas, Cyrano de Bergerac, Dom Juan, Richard III, Roméo et Juliette et bien d’autres tout aussi incontournables. Et si Dom Juan était une femme ? Cyrano de Bergerac est-il aussi grandiose que nous l’imaginons ? Médée, plus sensuelle que sanguinaire ? Les Mauvais Élèves nous embarquent dans un florilège délirant et inattendu, où plus que jamais ils défendent un théâtre libre ! Un spectacle drôle, surprenant, et touchant.

Entrée 14 €, gratuit pour les moins de 18 ans.

Réservation au 04 75 94 73 49, à la Maison Jean Ferrat et dans les offices de tourisme Aubenas-Vals-Antraigues.



Cinéma en plein air sur la place de la Résistance

Dimanche 18 août 2019

A la tombée de la nuit (vers 21h)

Tout ce qu’il me reste de la révolution

Un film de Judith Davis

Angèle avait 8 ans quand s’ouvrait le premier McDonald’s de Berlin-Est… Depuis, elle se bat contre la malédiction de sa génération : être né « trop tard », à l’heure de la déprime politique mondiale. Elle vient d’une famille de militants, mais sa mère a abandonné du jour au lendemain son combat politique, pour déménager, seule, à la campagne et sa sœur a choisi le monde de l’entreprise. Seul son père, ancien maoïste chez qui elle retourne vivre, est resté fidèle à ses idéaux. En colère, déterminée, Angèle s’applique autant à essayer de changer le monde qu’à fuir les rencontres amoureuses.
Que lui reste-t-il de la révolution, de ses transmissions, de ses rendez-vous ratés et de ses espoirs à construire? Tantôt Don Quichotte, tantôt Bridget Jones, Angèle tente de trouver un équilibre…

Valois du Jury, Festival du Film Francophone d’Angoulême

Entrée 6€ (Plein Tarif)/ 5€ (Tarif réduit) / 4€ (moins de 14 ans)